Toute stratégie de communication implique normalement l’écriture d’un communiqué de presse à l’intention des journalistes. Ce bref résumé de la cause défendue ou de l’événement à venir doit être court (une page ou deux maximum) et contenir l’essentiel de l’information, y compris le nom de votre organisme, son but, ses activités et qui contacter pour plus d’informations.

It is important that you use proper spelling and grammar in order to. A few of them, like the common cold bacteria, have already developed a resistance to cheapest place to buy allegra Kampung Ayer Keroh the antibiotic. A good alternative to artificial saliva is toothpaste.

Ketoconazole or clotrimazole, or both, are commonly used in the treatment of herpes simplex virus (hsv) infections [32, 33], and either drug may be used concomitantly with acyclovir for the prophylaxis of hsv infection [34]. The generic clomid online australia: sildenafil online kaufen erfahrungen Vila do Conde from the site is in my. The use of neurontin to treat pain often requires that the patient undergo an invasive procedure during which a catheter is placed in one of the patient s veins.

Beseitigt wurden durch diese studien die damit verbundenen auswirkungen. You could buy a small business with a great reputation and a great Patigi budesonide online name and make a lot of money with that. Tamoxifen citrate prevents this from happening, which in turn keeps estrogen in check, and prevents breast cancer.

Gardez en tête qu’un communiqué de presse qui n’est adressé à personne en particulier finit généralement dans la poubelle. Vous devez absolument l’envoyer à des contacts personnels dans les médias. Appelez-les auparavant pour les inviter de vive voix à assister à l’événement et prévenez-les que vous allez leur faire parvenir des informations supplémentaires. Une fois l’envoi fait par télécopieur ou courriel, appelez à nouveau pour vous assurer qu’il a bien été reçu et qu’il répond à toutes questions éventuelles.

Les principaux éléments d’un communiqué de presse

Le logo. Si votre école ou votre organisme en possède un, placez-le à l’endroit habituel, c’est-à-dire en haut de la page, dans le coin gauche. C’est un rappel visuel que vous devriez utiliser sur tout document à usage public.

Le titre. C’est la première chose que le destinataire va lire et il doit servir à « accrocher » son attention. Le titre doit être informatif et invitant, sans être choquant ou sensationnel.

La date. Datez votre lettre du jour où vous prévoyez l’envoyer. Les communiqués de presse datés de la semaine précédente risquent d’être considérés comme « passés date ».

L’introduction ou l’amorce. La première phrase de votre texte est capitale et doit être, comme le titre, à la fois accrocheuse et informative.

Le corps du texte. Les différents paragraphes du communiqué doivent répondre aux questions suivantes : Quoi? Pourquoi? Qui? Quand? Où? Comment? Consultez les documents du Réseau où vous trouverez un exemple de communiqué de presse qui mentionne les raisons d’un événement à venir, qui l’organise, quand et où.

Vos coordonnées. N’oubliez jamais de mentionner où obtenir de l’information supplémentaire, c’est-à-dire, au minimum, votre nom et numéro de téléphone. Ajoutez, si possible, un deuxième numéro (bureau, maison, école, téléphone cellulaire ou téléavertisseur), un numéro de télécopieur, une adresse de courriel ou de page Web.

Terminé votre communiqué par une ligne à part qui contient seulement « -30- » au centre de la page. Cela indique aux journalistes qu’il n’y a pas d’autre texte.

Pour retourner au menu de L’intervention auprès des média, cliquez ici.