Le premier ministre Philippe Couillard et Jean-Marc Fournier, ministre responsable des Relations canadiennes, lors du lancement, le 1er juin 2017, de la toute première politique d’affirmation du Québec et de relations canadiennes. En mortaise, un aperçu du site web peu populaire qui permet aux internautes de participer au dialogue.

Pascal Dugas Bourdon | Journal de Montréal

Une adresse courriel créée par le gouvernement Couillard pour échanger avec les Québécois sur la «Politique d’affirmation du Québec et de relations canadiennes» n’a pas généré d’engouement, puisque seulement quatre courriels ont été reçus en huit mois, a appris l’Agence QMI.

Le 1er juin dernier, le gouvernement Couillard lançait en grande pompe sa politique d’affirmation intitulée «Québécois, notre façon d’être Canadiens», une réflexion qui allait «permettre d’élaborer une vision contemporaine de la place du Québec dans l’ensemble canadien».

Dans l’objectif «d’alimenter le dialogue» avec les Québécois et les Canadiens sur cette réflexion, le ministère du Conseil exécutif a créé l’adresse courriel DialogueQcCan@mce.gouv.qc.ca.

L’adresse a notamment été inscrite sur une lettre envoyée à environ 1000 acteurs des milieux politique et universitaire et publiée sur le site web du ministère.

Sauf qu’en 8 mois, l’adresse courriel n’a reçu que quatre courriels et aura servi à l’envoi d’un seul.

Sollicitation

En vertu de la loi sur l’accès à l’information, l’Agence QMI a été en mesure de mettre la main sur un seul de ces courriels. Il a été rédigé par Michel Duquet, directeur général de la Société historique du Canada, qui propose au ministre responsable des relations canadiennes, Jean-Marc Fournier, d’acheter de la publicité dans le prochain numéro de son bulletin.

«Nos membres […] sont très bien placés pour vous offrir leurs réflexions et entretenir un dialogue sur la vision du gouvernement du Québec», a écrit M. Duquet dans son courriel.

«Je vous encouragerais donc à publiciser votre récente publication en réservant une publicité dans le prochain numéro du Bulletin de la SHC. Voir le bon de commande en pièce jointe», ajoute-t-il.

« Peu publicisée »

Pour expliquer la faible utilisation de cette boîte de messagerie, le cabinet du ministre Fournier a précisé qu’elle n’a été connue du public que depuis le 4 octobre, plus de quatre mois après la présentation de la politique. De plus, l’adresse a été «peu publicisée».

«La très grande majorité de la correspondance et des commentaires relatifs à la Politique d’affirmation ont été reçus à l’adresse courriel publique du ministre ou par courrier régulier, ou encore via les réseaux sociaux […], dans les journaux ainsi que sur des sites web en réponse à la publication de lettres ouvertes ou d’articles», a assuré Gabrielle Fallu, attachée de presse du ministre.

Le bureau de Jean-Marc Fournier a tenu à rappeler que la stratégie «va bon train» et qu’elle a suscité un «accueil très positif» dans les milieux universitaire, politique et des affaires.

 

 

 

SOURCE