Deux importantes pétitions

http://capsurlindependance.quebec/?p=4817

Ceux qui le désirent sont invités à signer les deux importantes pétitions suivantes sur le site de l’Assemblée nationale du Québec :

Protection de la langue française

CONSIDÉRANT QUE :

– Le Québec est une société où la prédominance du français est un facteur déterminant pour assurer une cohésion sociale;

– Le Québec est une société faisant preuve d’ouverture (affichant notamment le plus haut taux de bilinguisme en Amérique), où la participation de tous les citoyens est attendue et où le développement des relations intercommunautaires harmonieuses est favorisé;

[…]

– L’Office québécois de la langue française échoue dans l’application de la loi 101, notamment vis-à-vis les commerçants, maires et organisations diverses qui contreviennent à la loi;

– Le gouvernement doit prendre les mesures nécessaires pour renforcer une organisation chargée d’appliquer la loi lorsque celle-ci n’est pas en mesure de le faire;

Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de renforcer les pouvoirs et le financement de l’Office québécois de la langue française afin d’accroître ses pouvoirs d’investigation, le nombre de ses inspecteurs et ses capacités de sanctions face à toute personne morale violant la loi tout en maintenant de façon intégrale le volet sensibilisation de son mandat.

Pour signer, se rendre à l’adresse suivante (avant le 24 juin) :

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-2763/index.html

 


 Moratoire sur la hausse des droits de scolarité, etc.

– CONSIDÉRANT QU’il apparaît évident que les enjeux soulevés par le mouvement étudiant, que certains voudraient réduire à un débat comptable sur le financement de l’éducation supérieure, dépassent le cadre économique et touchent la dimension philosophique et sociale de l’école actuelle;

– CONSIDÉRANT QU’on ne peut parler de « juste part » et de « responsabilité sociale » sans mentionner que cette conception de l’« équité » est soutenue par une idéologie, qui réorganise nos écoles depuis plusieurs années selon une logique d’entreprise, dont les maître-mots sont performance, palmarès, taux de réussite, taux de placement, branding institutionnel, etc.;

– CONSIDÉRANT QUE des centaines de milliers de jeunes Québécois-es luttent contre cette marchandisation du savoir dont fait partie la hausse des droits de scolarité;

[…]

– CONSIDÉRANT QUE la manifestation historique du 22 mars ne doit pas rester lettre morte;

Et l’intervention réclamée se résume ainsi :

Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec un moratoire sur la hausse des droits de scolarité et la tenue d’États généraux de l’éducation supérieure, et ce, sans tarder.

Pour signer, se rendre à l’adresse suivante (avant le 30 avril) :

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-2801/index.html